La célèbre styliste Elizabeth Sulcer et Marc Fisher s'associent pour une collection de chaussures de vacances que vous ne voudrez pas décoller

La célèbre styliste Elizabeth Sulcer et Marc Fisher s’associent pour une collection de chaussures de vacances que vous ne voudrez pas décoller

Chaussure paillette

Si vous êtes du genre à vous habiller des pieds vers le haut, vous avez de la chance: la créatrice de styles Elizabeth Sulcer a fait équipe avec Marc Fisher pour une collection capsule de vacances en édition limitée qui vous permettra de vivre chaque fête. Le styliste mondial a tout fait, du style à la direction créative, en passant par le conseil, la collaboration en conception et l’image de marque. Son travail a fait l’objet de nombreuses éditions internationales de Vogue et elle a habillé Bella Hadid, Gigi Hadid, Elsa Hosk, Candice Swanepoel, Adriana Lima, Jasmine Sanders, Stella Maxwell, Amber Valletta et Christy Turlington, pour n’en nommer que quelques-uns. En d’autres termes, cette femme connaît son chemin autour d’une chaussure, il n’est donc pas surprenant que Marc Fisher LTD l’ait choisie pour la première collaboration de conception de la marque – composée de quatre bottes – qui débute aujourd’hui. Sulcer nous en dit long.

Pourquoi avez-vous décidé de collaborer avec Marc Fisher sur une collection de chaussures? Je pensais que c’était un bon choix car ils voulaient faire quelque chose d’un peu plus haut de gamme et je voulais leur apporter mon esthétique européenne et quelque chose qui était aussi très new-yorkais. Quand j’ai rencontré Marc et l’équipe, c’était ce qu’ils cherchaient aussi, donc j’étais vraiment très excité à ce sujet. Cela semblait être un bon ajustement et je suis tout à fait sur les bonnes vibrations.

Était-ce votre première fois à jouer au designer? Non. Je suis allé à la Rhode Island School of Design et j’ai étudié le design là-bas, puis j’ai travaillé pendant mes années junior et senior chez Alexander McQueen, donc j’avais beaucoup d’expérience et ensuite j’avais fait pas mal de collaborations personnalisées. C’est ma première fois que je fais une ligne de chaussures, mais j’avais travaillé avec Alexander Gaultier, Etro, Alberta Ferretti et Philosophy, et j’ai également fait une grande collaboration avec Miss Sixty, qui est principalement du denim et du cuir, donc assez différent des chaussures, mais je ‘ai fait pas mal de collaborations.

Comment c’était de faire des chaussures pour la première fois? Génial! J’aime les chaussures. Les chaussures sont vraiment un accessoire amusant. Les tissus sont super et tout le monde a vraiment besoin de les porter, donc je pense que cela peut donner beaucoup de personnalité à un look et au style de quelqu’un en général.

Comment stylisez-vous généralement les chaussures, ou est-ce un peu différent à chaque fois? Chaque fois est unique, mais je commence généralement par l’événement et où la personne va et ensuite je veux créer le look global, donc selon que c’est le soir ou le jour, est-ce un style de rue? Nous sommes toujours à la recherche de toutes les chaussures et accessoires de la saison, donc nous construisons certainement des looks autour de cela et surtout si c’est une bonne botte ou une pompe colorée ou quelque chose qui est vraiment remarquable, je pense qu’une chaussure peut faire un look .

Quel était votre concept global pour la collection? Je voulais faire quelque chose de très new-yorkais. Je pense que c’était très important pour nous deux. Et aussi très Palmer Girl, qui est en quelque sorte mon esthétique, donc c’était un mélange de centre-ville et un peu de luxe et je voulais un peu une sensation des années 90 parce que c’est vraiment mon style. Tout le travail que je fais, j’aime vraiment le garder authentique pour qui je suis, c’est vraiment important, même dans les collaborations, donc c’est génial qu’ils aient aimé mon esthétique et ils ont pensé qu’elle se mélangeait bien avec la leur pour ce projet.

Aviez-vous une muse en tête? Je pense que la Palmer Girl est devenue plus un état d’esprit et une esthétique personnelle. Vous le voyez dans le style de la rue, vous le voyez dans les campagnes publicitaires sur lesquelles je travaille, donc nous adorons cela. J’ai beaucoup de muses et d’inspiration que je trouve partout. J’adore le vieux Helmut Newton, les vieux portraits de Warhol, j’adore le français Vogue des années 80 et 90, Kate Moss [for] Calvin Klein et j’aime le glamour de Saint Laurent. Pour moi, c’était une marque à son apogée qui était vraiment emblématique, et Tom Ford pour Gucci. Ce sont toutes de grandes inspirations, mais je suis inspiré par tout. Je suis inspiré par l’art et la culture pop et aussi par ce qui se passe aujourd’hui et comment nous pouvons faire des choses nouvelles et modernes.

Il existe une large gamme de talons et de styles de chaussures, des talons aiguilles aux chaussures plates que vous pouvez porter tous les jours. Était-il important pour vous d’inclure une telle variété? Je pense que c’est vraiment important lorsque vous concevez quelque chose pour avoir une plage de hauteur, parce que certaines personnes aiment les appartements, d’autres veulent un talon. Pour moi, la chose la plus importante est que je veux porter de bonnes chaussures, mais je dois être confortable et pouvoir la porter pour travailler et aussi dehors, et je pense que beaucoup de femmes, en particulier à New York et dans les villes métropolitaines, veulent talons qu’ils peuvent porter et se sentir à l’aise, mais aussi porter pendant la journée au travail. C’était vraiment important. Je ne voulais pas qu’ils soient juste pour la nuit ou seulement pour le jour. Je voulais que les gens sentent qu’ils pouvaient vraiment investir dans cette collection et la porter.

Vous disposez à la fois d’un imprimé zèbre et léopard. Comment aimez-vous porter des imprimés animaliers? J’ai adoré les imprimés en noir et blanc. En fait, Marc les avait suggérées et je pensais qu’elles étaient très fraîches et très cool. J’adore tous les vieux Ungaros, les années 80, le temps où ils faisaient tous les imprimés d’animaux et le mixage et je pense que c’est très maintenant et beaucoup de femmes aiment ça. Vous le voyez tellement dans les vêtements, alors j’ai pensé que ça pourrait être bien dans une chaussure.

Quelle était l’idée derrière les boucles en strass surdimensionnées? Nous voulions ajouter quelque chose d’un peu glamour et je sentais que c’était un peu parisien et j’ai adoré l’idée d’incorporer un strass ou un diamant dans la botte sans le faire par-dessus, alors j’ai pensé que c’était une manière chic. Il y a beaucoup de talons, mais vous n’en voyez pas autant avec les boucles sur une botte. Nous pensions que c’était glamour et beau.

Quelle est votre paire préférée dans la collection? J’ai en fait deux favoris. J’adore la botte souple en cuir blanc crème et j’adore la paresse en daim noir. Avec ou sans strass, j’adore cette botte en général. Je pense que c’est incroyable. C’est en fait le même style mais en cuir et en daim. C’est mon prefere.

Comment décririez-vous les bottes? Je pense que ce qui est génial avec les bottes, c’est qu’elles sont vraiment polyvalentes. Je les mélangerais probablement avec du denim et des pièces de créateurs haut de gamme. Une partie du daim a fière allure avec un jean mais aussi je l’aime vraiment avec des mini robes et ça peut être cool pour le soir. Vous pouvez même le porter avec des bas. J’aime l’idée de le voir dans le style de la rue au centre-ville, mais j’aime vraiment les filles qui portent ça la nuit – je pense que c’est cool.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *